Logistique et administratif

Publié par Nous, le 11 Février 2013

Logistique et administratifLogistique et administratif

Ce n'est pas vraiment la partie la plus amusante des préparatifs du voyage, mais elle ne doit pas être négligée. Quand on quitte son chez-soi pendant 7 mois, ce n'est pas la même chose que pendant 2 semaines. Il y a beaucoup de choses à anticiper au niveau logistique et des précautions à prendre au niveau administratif.

On donne ci-dessous une vue d'ensemble d'une partie de nos occupations de ces derniers mois : réservations nécessaires, choix des transports importants, moyens de communication, gestion de nos modestes biens pendant notre absence, quelques aspects administratifs...

Réservations touristiques

En principe, l'idéal est de ne rien réserver, de manière à ne pas se contraindre et voguer au gré de nos envies. Malheureusement, ce principe n'est pas compatible avec certains incontournables du voyage. En effet certains sites exceptionnels ne se visitent pas sans réservation. Pire, certains ne proposent qu'un nombre de réservations très limité, si bien qu'il vaut mieux réserver presque un an en avance !! On peut toujours s'en sortir en payant à 500€/jour/personne, mais ça fait réfléchir...

Nous avons donc réservé :

- les entrées et nuit en camping dans les parcs du Botswana (Moremi, Chobe, les pans), un an avant.

- une excursion de 4 jours de randonnée accompagnée au parc Kruger, et certaines nuits de camping. Comme nous nous y sommes pris seulement 6 mois en avance (!), il ne restait par exemple plus de place pour des nuits en cache (Overnight Hide)

Pour certains autres "must" du voyage comme le canoë sur le Zambèze, Bazaruto au Mozambique, Sesriem en Namibie on espère s'en sortir sans réserver avec des tarifs raisonnables.

Transports

Billet d'avion

Un retour d'expérience : n'achetez pas avec les agences de voyage en ligne. Elles sont intéressantes pour faire des comparatifs efficaces et trouver les billets les moins chers, même en multi-destination. Mais attention : zéro SAV (nous en avons fait l'amère expérience), et des garanties de base (modification billet) bien dégradées par rapport aux agences des transporteurs aériens, le tout pour un prix identique au final ! En effet, certianes agences en ligne affichent des tarifs au départ légèrement inférieur, mais au paiement, rajoutent des frais selon les cartes bancaires utilisées (par exemple 60€ pour paiement avec CB visa).

Le conseil du mois : comparer avec les agences en ligne. Une fois le trajet trouvé, achetez-le en passant par la compagnie aérienne ou l'alliance correspondante. Ou au moins vérifiez les garanties et les tarifs finaux.

Véhicule : location ou achat sur place ?

Ça aura été un des grands débats du voyage. Nous avions absolument besoin d'un véhicule 4x4 sur une grande période (4 mois minimum) pour parcourir le Botswana et la Namibie, ce qui permettait aussi de dormir dans une tente sur le toit. Cela se fait souvent là-bas.

Il y a deux possibilités qui se valent, chacun ayant ses avantages et inconvénients : location longue durée, ou achat puis revente sur place.

- La première revient un peu plus chère, mais offre des garanties rassurantes pour des gens peu expérimentés comme nous. On s'attend ainsi à une assistance en cas de gros pépin, et à un véhicule récent et en bon état, déjà équipé pour le camping et le matériel d'entretien, les papiers pour traverser les frontières, etc. Et on sait ce qu'on aura avant de partir. En revanche, attention aux petites agences locales, qui sont éphémères parfois, surtout que la plupart demandent de payer la totalité de la location en avance... On peut lire sur des forums des gens qui se sont pointés pour récupérer leur véhicule loué, mais l'agence n'existait pas ou plus (demander les garanties dans ce cas là), ou alors on leur filait un véhicule différent et pourri ("c'est ça ou rien monsieur. Alors ?").

- La deuxième se fait de temps à autres en Afrique du Sud. Par contre, à notre avis, il vaut mieux s'y connaître en 4x4 et en mécanique, histoire de pas acheter n'importe quoi. Parce que là-bas, si on t'arnaque, c'est pas l'Europe, tu n'as pas trop de recours.. De plus, cela nécessite de sortir environ 20 000 euros d'un coup, et à l'étranger, et en Afrique en plus. Enfin, on perd au mieux quelques jours pour l'achat et la revente si tout se passe bien, mais sinon... Si ça avait été vraiment très courant, on l'aurait fait, mais on avait peur que ce soit surtout source d'embêtements.

Donc on a finalement décidé de louer avec une agence locale à Johannesburg. A alors débuté l'interminable phase de négociation et renseignements approfondis (détails des assurances, de l'équipement, etc.) qui a duré plusieurs mois (!!), avec la mise en concurrence de plusieurs agences. Ça valait le coup, puisqu'on a divisé par deux le tarif. Nous aurons donc un Toyota Hilux Double cab tout équipé et de moins de 100 000km.

Il existe aussi une solution qui consisterait à amener un 4x4 (location, achat ou leasing) de France en Afrique, par cargo (oui parce que traverser toute l'Afrique en 4x4 c'est séduisant mais il est peu probable qu'on arrive au bout entier, à l'heure actuelle). A moins qu'on soit déjà possesseur d'un 4x4, cette solution n'est pas très intéressante: financièrement il y a des taxes énormes à payer, plus les pots-de-vins, et il semble qu'à moins de voyager dedans le véhicule est souvent visité pendant le trajet, et parfois dégradé. Mieux vaut être là pour le réceptionner également...

Communication

La tablette nous permettra d'avoir accès à Internet lorsque le réseau sera disponible par Wifi (hotspots gratuits dans les hôtels parfois), et donc de mettre à jour notre blog et de communiquer avec nos proches.

Pour les communications urgentes ou vitales, nous aurons nos téléphone portables. Le réseau mobile est a priori disponible partout où on va sauf dans les parcs du Botswana. Ce qui peut être embêtant si on a un souci mécanique, sachant qu'on sera seul, que peu de véhicules circulent et qu'il est dangereux (interdit aussi) de sortir du véhicule. Il aurait été intéressant de louer un téléphone satellite sur cette période, mais on ne peut pas.

Nous avons fait une recherche des opérateurs français proposant des forfaits pas chers et qui acceptent l'émission et la réception d'appels à l'étranger (et en Afrique australe) et les SMS, en hors forfait. Il existe bien quelques forfaits qui incluent cette utilisation, mais c'est minimum 150€.

En hors forfait, en général c'est autour 1.40€ la réception d'un appel de France, et 2.90€ l'émission vers la France. Pour les SMS c'est maximim 0.50€ l'envoi vers la France, la réception est gratuite. Les connexions data sont hors de prix (>10€/Mo) à désactiver donc!

A noter que si on a un usage important local au pays, il peut être intéressant de prendre un abonnement sans engagement (style carte prépayée) dans le pays visité.

Attention 1 : beaucoup écrivent "les appels internationaux inclus", mais ces forfaits n’intègrent que les appels depuis la France vers l’étranger, et non pas l’utilisation à l’étranger.

Attention 2 : nous avions dans un premier temps souscrit au forfait Free à 2€. Erreur ! Celui-ci n'autorise ni la réception ni l'émission d'appels ou sms à l'étranger. Ce n'était pas évident du tout de s'en rendre compte à la lecture de la brochure.

Attention 3 : activer l'option "Monde" ou "internationale" avant de partir.

Attention 4 : prendre un chargeur supportant le voltage local et un adaptateur secteur. Une autre solution est de charger le portable par USB si c'est possible.

Voir aussi http://blog.lebonforfait.fr/vacances-utiliser-son-mobile-a-letranger-1986.html

Nous avons chacun pris un forfait chez un opérateur différent:

- SFR à 4.99€/mois, forfait sans engagement série RED non bloqué, SMS/MMS illimités et 2h communications en France, avec option Monde gratuite

- SOSH à 9.99€/mois, forfait sans engagement avec appels/SMS/MMS illimités en France, avec option International gratuite, et option Europe et Monde (30min/mois + 50 sms/mois) à 8€.

Appartement et voiture

De nombreuses choses à régler avant de partir...:

- l'appartement. Qu'est-ce qu'on en fait ? on part 7 mois, il est plein à craquer, on ne peut pas le louer. Si des copains sympathiques acceptent de passer de temps en temps pour vérifier que tout va bien, c'est déjà pas mal. On ne laissera rien de valeur dedans.

- le courrier : redirection de la poste ou récupération par des proches régulièrement.

- les plantes : on donne à des amis et des proches qui accepteront avec enthousiasme de nous dépanner ;-)

- la voiture. La laisser immobile, dans le parking de la résidence, semble risqué sur une période aussi longue. Payer un parking, c'est vraiment cher. La louer à quelqu'un qu'on connaît aurait été la meilleure option, malheureusement on n'a pas eu trop le temps de s'en occuper. On la laissera surement à un proche.

- heureusement, on n'a pas d'animaux

Administratifs

- les impôts : soit on arrive à faire la déclaration des revenus à l'ouverture (le 25 ou 26 avril, et on part en Afrique australe le... 26 avril), soit on demande à des proches de la faire pour nous

- le syndic : on les prévient qu'on payera quand on reviendra...

- les abonnements : EDF, GDF, téléphone, internet, journaux. Il fait voir au cas par cas. Certains abonnements sont peu couteux, à comparer au tarif de la résiliation plus l'embêtement possiblement engendré par cette résiliation (prélèvement qui continue, etc.) ou par le ré-abonnement au retour. Sans compter que ça peut être bien d'avoir l'électricité pour les visites de routine de l'appartement par les copains, par exemple.

Attention à la perte de la boite mail personnelle lors de la résiliation de certains fournisseurs d'accès internet. Un autre mail doit être donné en remplacement pour les services qui l'utilise comme identifiant de connexion ou gestion de compte.

- permis de conduire international : absolument nécessaire pour avoir le droit de conduire dans les pays d'Afrique australe

- visas (voir l'article ) et passeport (vérifier qu'il y a assez de pages vierges)

- faire une liste des papiers à photocopier pour le voyage. Nous en scannerons certains, et les stockerons dans la tablette voire en ligne : cela permet de les ré-imprimer au cas où.

- faire une liste de tous les numéros de téléphone utiles (assurances, assistances, banques, loueurs, réservations, etc.)

Commenter cet article