La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22

Publié par Fanny, le 16 Avril 2013

Notre nuit en couchettes "soft sleepers" a été plutôt bonne, bien qu'un peu courte (le trajet ne durait que 8h). Dans notre compartiment fermé de 4 couchettes, on était suffisamment isolés des divers bruits annexes, les couchettes étaient assez confortables, les camarades chinois peu bruyants, et le train a roulé régulièrement sans arrêts entre minuit et 6h.
Alors qu'on se lève peu avant l'heure d'arrivée prévue à Pingyao, on constate qu'un des deux chinois qui partageait notre compartiment est parti en oubliant sa veste. On le signale à la femme du train venue nous avertir de l'arrivée prochaine du train à Pingyao, mais elle ne semble ne pas savoir quoi faire, nous regarde en haussant les épaules l'air de dire "ben oui, mais qu'est-ce que j'y peux moi ?" et repart comme si de rien n'était. C'est pas son problème après tout...
A l'arrivée à Pingyao, on nous propose à plusieurs reprises de nous emmener à l'auberge Harmony Guesthouse, transfert gratuit et chambre double à 80 yuans. C'est le "top choice" du lonely planet, mais on préfère un autre hôtel du guide, un peu plus cher, mais aux chambres sans doute plus agréables et spacieuses : le Zhengjia Hotel. On part donc à pied pour l'hôtel, à 1.5km de la gare. Il est 7h30, la ville, pas encore vraiment réveillée, est très calme. L'hôtel (comme beaucoup d'autres) se trouve dans le vieux centre à l'intérieur des murailles anciennes, réservé au piétons et aux 2 roues. On passe dans des rues bordées de vieilles maisons en briques et tuiles grises. L'ambiance ancienne et calme est très agréable.
A l'hôtel, on est accueilli par une réceptionniste complètement débordée qui nous fait asseoir avec une tasse de thé, le temps qu'elle gère d'autres arrivées. Elle n'est pas très claire sur les disponibilités et sur les prix des chambres. On découvre une jolie chambre avec un immense lit (sur toute la longueur de la chambre). En fait, c'est plutôt une large banquette en dur recouverte d'un matelas.
On se ballade ensuite toute la journée dans la vieille ville, en visitant des temples, vieilles maisons transformées en musées, etc. Il fait très beau et chaud. Certains bâtiments datent du 12ème siècle. Pour les visites, il faut acheter un ticket unique (150 yuans) qui donne accès à tous les sites de la ville pendant 3 jours ; c'est plutôt pratique. On prend aussi un audioguide en français qui se déclenche automatiquement quand on approche d'un site commenté. C'est intéressant et les bâtiments sont élégants. ll y a beaucoup plus de touristes occidentaux ici par rapport au Sud, et ils recherchent moins la discussion, se sentant probablement moins seuls (dans les régions du Sud on pouvait passer des jours sans en croiser).
Le soir, on a notre dose de visite ! On décide quand même de ne pas partir dès demain pour Datong. Il nous reste à visiter les remparts et puis on se plaît bien dans cette ville. Même si c'est très touristique avec beaucoup d'hôtels, de restaurants et d'échoppes de souvenirs dans les rues principales, l'ambiance est très agréable et ça fait quand même authentique. On va rester un jour de plus, faire un peu de shopping et se reposer.
Malheureusement, la grasse mat' du lendemain n'est pas une réussite : notre chambre est en fait à côté du local d'entretien avec notamment une chaudière, des machines à laver. Toute la matinée (et même un peu la nuit), les hommes et les femmes d'entretien s'y affairent en se parlant en hurlant... On demande à la reception à changer de chambre pour la seconde nuit. La fille est toujours autant débordée et peu claire. Elle essaie de nous faire payer plus pour la nouvelle chambre, car elle serait plus grande. On va voir. Elle est exactement pareil que la précédente, en moins neuve ! Tant pis, on ira dans un autre hôtel. Mais comme on s'apprête à partir, elle accepte de nous refaire le même prix que la veille...

La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22
La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22
La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22

Aujourd'hui c'est samedi, il y a beaucoup plus de touristes (chinois) dans les rues. La ville est moins calme, et un peu moins agréable qu'hier. Il fait de plus en plus chaud, l'air est très sec (à Xi'an on nous avait dit qu'il n'y a eu qu'une averse depuis la mi-septembre) et chargé de poussière que le vent charie. Ca nous change du climat pluvieux du Sud ! Après un bon repas de midi dans le même petit resto sympa que la veille (recommandé par le lonely planet et le routard), on loue des vélos et on part en vadrouille dans la ville. On commence par un arrêt à un distributeur qui accepte les cartes bleues étrangères (il n'y en a pas dans le vieux centre : il faut ressortir à l'extérieur des remparts), puis à la gare pour acheter des billets pour Datong pour le lendemain. Ce sera dimanche, il ne reste des places disponibles que sur un train, qui part à 13h et qui mettra 8h pour rejoindre Datong. On prend des "hard sleepers" : il ne reste plus de sièges, et de toute façon, on aura plus d'espace sur une couchette que serrés à 3 sur une banquette. On retourne ensuite dans le vieux centre pour faire le tour des remparts dont la quasi-totalité est d'origine et date de 1370. Mais on découvre qu'on ne peut y monter qu'à deux endroits (aux portes Nord et Sud) et qu'on ne peut pas y emmener les vélos. On n'a pas envie de marcher les plus de 6km nécessaires pour en faire le tour complet : à Xi'an, même en vélo, on avait trouvé ça long et un peu répétitif. On se contente d'un aller-retour sur 1/4 du tour. La vue sur les rues et les vieilles maisons est moins jolie que d'en bas finalement. On suit aussi une partie des remparts en bas. Du côté intérieur, ils sont en terre. En fait, c'est de l'extérieur que les remparts sont les plus beaux en briques, avec leurs créneaux et leurs nombreuses tours de guet. Le soir, on mange à notre hôtel. C'est franchement mauvais (gras et sucré), mais on croise le patron de l'hôtel, très sympa qui discute un peu avec nous et nous apprend que l'hôtel peut prendre en charge notre transfert à la gare demain. On essaie de rattraper le repas en achetant diverses bêtises dans la rue, dont une glace qui a un goût de chewing-gum... Des jeunes touristes chinois nous aident dans nos achats en servant de traducteurs entre les vendeuses et nous, et en nous disant qu'il faut marchander. On sait ainsi si on achète du salé ou du sucré ! On termine la journée à l'hôtel, à profiter du wifi pour mettre à jour le blog et réserver notre hôtel pour demain soir à Datong.

La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22
La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22La vieille cité de Pingyao - 12-13/04/2013, jours 21 et 22

Commenter cet article

fabien et claire 18/04/2013 22:20

Ca a l'air tres beau rapelle un peu la grande muraille!....au fait vous y arrivez quand ? A paris beau temps aussi : 25 degres
Chloé ne marche toujours pas.....elle prend vraiment son temps !

Bises

Fanny 22/04/2013 14:06

Merci pour les nouvelles, ça fait bien plaisir. Profitez-en bien que Chloé prenne son temps : après vous allez passer votre temps à lui courir derrière !
Gros bisous

Audrey et Mathieu 17/04/2013 11:56

Super sympa Pingyao, de très belle photos !!! Vu David se prenant pour dieu ...
Au fait le beau temps est arrivé sur Toulouse, aujourd'hui 27°C cet après midi !
Au plaisir de vous lire très prochainement.

Martine P 16/04/2013 20:06

C'est vraiment très beau, très dépaysant. Le jeu consiste à chercher David dans les photos ? Je l'ai vu 2 fois, pas dans les supplices en tout cas, très réalistes...
On comprend que vous soyez restés une journée supplémentaire à Pingyao, on ressent comme de lau sérénité, peut-être dûe aux courbes dans tous les toits.
Bisous