28/05/2013 - De Cape Maclear à Mangochi

Publié par David, le 2 Juin 2013

Première étape pour s'approcher de la frontière Mozambicaine, on quitte Chembe pour rejoindre la ville de Mangochi, qui est à une cinquantaine de km du poste frontière de Chiponde. On n'est pas pressé, ce qui nous permet de repousser les gens qui nous proposent de nous amener tout de suite en moto ou pick-up pour deux fois plus cher. On attend 1h un pick-up qui nous fait un prix correct (1000 kw - le prix normal est 700) pour aller à Monkey Bay. Un groupe d'enfant s'amuse avec nous, alors ça passe vite. Ils sont fascinés par mes jambes et bras velus qu'ils n'arrêtent pas de caresser ; ils nous touchent aussi les cheveux : il faut dire qu'en général les Africains sont imberbes et ont les cheveux crêpus, alors ils trouvent ma pilosité bizarre.


Après avoir fait 2 fois le tour du village en large et en travers, on parcoure les 3/4 du trajet (20km) avant de tomber en panne d'essence. Le reste descend la plupart du temps alors pas besoin de trop pousser. De là, un pick-up s'arrête, arrache nos sacs de la benne pour les mettre dans la sienne, en passant ils déchirent une des ceinture ventrales cousues par la maman de Fanny sur nôtre sac photo les brutes : ils sont hyper motivés et pressés pour nous emmener à Mangochi ... on comprend pourquoi un tel empressement, il y a un autre camion derrière qui fait le trajet, avec lequel une petite bagarre éclate ! 10min plus tard, changement de camion !? Le gars veut qu'on le paye ! On lui dit fermement qu'on payera les 600 kw promis quand on arrivera à destination, qu'il n'a qu'à se débrouiller avec le nouveau chauffeur, c'est pas notre problème. Sur la route, charmants paysages de baobabs et petits villages, et on note un écriteau marrant d'un bar-restaurant : "DRINK BEER SAVE WATER". ça me fait penser qu'à Chembe, au Fat Monkey Lodge, y en avait un pas mal aussi suspendu au dessus du bar : "IN GOD WE TRUST - ALL OTHERS PAY CASH".
On arrive à 13h30 à Mangochi (pour un départ à 10h30, 20km + 60 km). L'hôtel recommandé est soi-disant plein, alors que manifestement, il est vide. Bon, ils n'ont pas envie de bosser ... On se retrouve à marcher avec nos sacs le long de la route, finalement au bout de 5min on trouve un hôtel correct et à côté de la gare de bus. On mange à deux pas (on passe pas inaperçu d'ailleurs dans le resto local), on sort se ballader aux abords proches, puis retour à l'hotel et on active le processus d'éradication des nombreux moustiques : mode manuel + guerre chimique.

28/05/2013 - De Cape Maclear à Mangochi
28/05/2013 - De Cape Maclear à Mangochi28/05/2013 - De Cape Maclear à Mangochi
28/05/2013 - De Cape Maclear à Mangochi28/05/2013 - De Cape Maclear à Mangochi

Commenter cet article

Léa 03/06/2013 00:15

Le début ça me rappelle la Côte d'Ivoire, où les petits Africains trouvaient mes cheveux bizarres et voulaient les toucher...
Au vu des écriteaux, les Malawites ne sont pas dépourvus d'humour !
Bisous

Martine P 02/06/2013 23:11

Martine ne pourra pas recoudre tout de suite... Mais on dirait que Fanny s'est mise à la couture sous la moustiquaire ? Sinon vous ne vous en laissez pas conter facilement, rien qu'à voir David sur le pick-up, on n'a pas envie d'insister...
Bisous