18/10/2013 - Retour en Afrique du Sud par la rivière Oranje

Publié par Nous, le 27 Octobre 2013

Dernier réveil en Namibie. On s’apprête à dire adieu à ce pays magnifique, non sans quelques regrets. On aura passé 6 merveilleuses semaines dans ces étendues sauvages et minérales, royaume de la liberté. Les derniers kilomètres qui nous mènent à la frontière sud-africaine ne nous déçoivent pas. Le long de la rivière Oranje, le bleu de l’eau et le vert profond de la végétation et des cultures sur les berges contrastent joliment avec le brun orangé des montagnes désertiques. On prend nos dernières photos de Namibie.

18/10/2013 - Retour en Afrique du Sud par la rivière Oranje

La piste est toujours bonne et on retrouve même assez rapidement le goudron en approchant de la frontière. On tente de vérifier une dernière fois nos mails avant de passer la frontière et de quitter le réseau namibien, mais le débit est très mauvais. On n’aura finalement pas utilisé beaucoup de volume de données sur le réseau mobile : on a souvent eu du wifi dans les hôtels et camping, généralement plus rapide et surtout gratuit.

Le passage de la frontière est expéditif. On se trouve maintenant dans la région sud-africaine du Namaqualand, réputée pour sa poussée de fleurs aux premières pluies du printemps. Elles a déjà eu lieu il y a 3 semaines, mais il reste encore pas mal de fleurs par endroits et avec les blocs de rochers éparpillés un peu partout, ça dresse un joli décor très agréable, surtout après près de 2 mois de paysages arides et désertiques. Le type de la population locale est marqué : elle ne descend pas d’un peuple noir, mais des Nama, plus proches des Bushmen.

Sur la route pour la ville de Springbok, où nous comptons faire étape ce soir, les zones de travaux se succèdent avec toujours la même gestion du trafic débile à la sud-africaine : la circulation sur la voie restante n’est alternée que toutes les 15-20min pour seulement 500m à franchir. Et bien sûr, les zones de travaux s’enchaînent à quelques kilomètres les unes des autres sans coordination du sens de passage. D’où des attentes interminables à répétition !

18/10/2013 - Retour en Afrique du Sud par la rivière Oranje18/10/2013 - Retour en Afrique du Sud par la rivière Oranje

On passe donc la nuit à Springbok où un grand ensemble d’anciennes maisons de la ville a été réaménagé en chambres d’hôtel. La réception est un véritable musée très sympa avec de nombreuses photos, bouquins et une belle collection de pierres. La saison humide a déjà commencé ici : dans la soirée, on assiste à notre première averse depuis bien longtemps.

Commenter cet article