16/06/2013 - Au revoir le Mozambique, bonjour la Tanzanie

Publié par Fanny, le 23 Juin 2013

On a vraiment de la chance avec le temps. Pendant ces 3 derniers jours où on n'a rien fait de particulier, il ne faisait pas très beau avec beaucoup de nuages et même quelques averses pendant la nuit. Mais aujourd'hui, c'est grand ciel bleu. Parfait pour profiter de la vue d'avion sur les îles que nous allons survoler !
Rudy du Bush Camp nous amène à l'aéroport. Tout est en travaux pour agrandissement, sans doute à cause du regain d'activité lié au pétrole trouvé au large. Du coup, tout se passe sous un chapiteau. Curieux pour un vol international ! L'avion n'est pas très grand et le placement est libre, mais il y a bien une place pour chacun, ce n'est pas une chapa ! On demande conseil à l'hôtesse pour nous assoir du côté où la vue sur les îles est la plus belle. Elle ne sait pas trop, mais finit par nous conseiller la gauche de l'appareil. Finalement, pour le début du vol et notamment pour voir l'archipel des Quirimbas, il valait mieux être sur la droite de l'appareil, mais pour la fin du vol, on a eu une belle vue sur la côte tanzanienne et des îles au large (peut-être Mafia ?).

A l'arrivée à Dar-es-Salaam, on veut se renseigner au comptoir des compagnies aériennes locales pour rejoindre Kigoma, une ville de l'Ouest du pays, sur les rives du lac Tanganyka, situées entre deux parcs nationaux qui abritent des chimpanzés. On se fait diriger vers une agence de voyage, réticents. La femme qui nous accueille est très sympa et nous trouve des vols intéressants, moins chers que ceux qu'on avait vu sur internet. C'est parfait, on reprendra donc l'avion dès demain matin pour passer 4 jours dans l'Ouest.

Le seul hôtel proche de l'aéroport qu'on connaît étant complet, il faudra faire un aller-retour vers la ville, tant pis. On se rend en taxi à l'hôtel Sleep Inn du quartier Kariakoo, un peu moins cher et plus proche que le centre-ville. La chambre est tout-à-fait bien et un accès internet gratuit est disponible à côté de la réception. On y retrouve un américain qui était dans le même vol que nous. Il est étudiant en mécanique aéronautique et vient travailler volontairement quelques mois en Ouganda. Il en profite pour voyager dans la région. Son projet est d'acheter une moto pour rejoindre l'Ouganda en passant par le Burundi et le Rwanda. Repas au restaurant de l'hôtel, et au lit : hier soir au Bushcamp, il y avait une fête de fiançailles, alors on n'a dormi que tard.
Notre premier contact avec la Tanzanie est très positif. Comme souvent, on est arrivé un peu stressés, avec en tête toutes les mises en garde qu'on peut trouver sur internet en ce qui concerne la sécurité, notamment à Dar-es-Salaam. On a pour l'instant trouvé les gens très avenants et souriants.

16/06/2013 - Au revoir le Mozambique, bonjour la Tanzanie
16/06/2013 - Au revoir le Mozambique, bonjour la Tanzanie16/06/2013 - Au revoir le Mozambique, bonjour la Tanzanie
16/06/2013 - Au revoir le Mozambique, bonjour la Tanzanie16/06/2013 - Au revoir le Mozambique, bonjour la Tanzanie

Commenter cet article

Martine D 24/06/2013 00:28

Les deltas et embouchures de rivières sont très impressionnants. Ils ne manquent pas d'eau dans ce pays! Comment s'appellent ces fleuves?
Bisous.

Fanny 28/06/2013 21:37

A vrai dire, on n'a aucune idée du nom des fleuves. On ne sait même pas s'ils sont en Tanzanie ou au Mozambique ... Mais peut-être que c'est la rivière Rovuma, le fleuve qui fait justement la frontière entre les deux pays.