04/05/2013 - Randos au Drakensberg

Publié par Fanny, le 11 Mai 2013

Après une nuit au frais, réveil dans un site grandiose : en sortant de la tente, on découvre des falaises et des pics un peu partout autour de nous ! Reculée et sauvage, cette zone nous a plu d'emblée. Pour la première fois depuis notre arrivée en Afrique, il y a quelques petits nuages dans le ciel. On fait une ballade ("Van Heyningen") pour monter à un beau point de vue au-dessus du camp. Le panorama vaut le détour avec la chaîne du Drakensberg qui se dresse devant nous en un alignement impressionnant agrémenté sur une extrêmité de jolis pics. Les nuages s'amassent sur les montagnes et commencent à s'étendre vers la plaine alors qu'on prend le chemin de la descente. Les premières gouttes tombent juste quand on arrive à la voiture. Le temps qu'on démarre, il tombe de beaux grêlons. Il était temps ! Pour la suite de nos randos au Drakensberg, on rejoint la zone de l'amphithéâtre. Après 2h de route, nous arrivons à l'Amphitheater Backpackers Lodge où nous nous installons dans une petite chambre façon studio de ski pour les 3 prochaines nuits. Le lodge est agréable, avec de grandes pelouses bien vertes avec vue sur les montagnes, une déco sympa, un grand bar avec une cheminée et donnant dehors sur une petite piscine. Curiosité du lieu : il y a un jacuzzi et un petit sauna dans un coin du bar. Vues les températures actuelles le soir et la nuit, on trouve dans le bar, à la fois des gars tous mouillés en short de bain qui sortent du jacuzzi, d'autres en pleine partie de billard, et enfin des derniers habillés chaudement qui se réchauffent près de la cheminée. C'est samedi soir, le bar est pas mal rempli, et plutôt vivant. Le lodge a aussi un service de restauration. On y prend le repas du soir pour reprendre des forces entre deux randos. Pour la première journée dans le secteur de l'amphithéâtre du Drakensberg, on opte pour une rando en bas des falaises dans le parc du Royal-Natal : Thukela Gorge, 14km, 500m de dénivelée. Le chemin remonte la rivière Thukela qui s'écoule au fond de l'amphithéâtre à la suite d'une grande cascade. Le début de la rando offre de belles vues sur l'amphithéâtre dans son ensemble. Ensuite, le chemin s'avance dans une belle gorge, où la perspective aboutit sur les falaises de l'amphithéâtre et la cascade de la rivière Thukela. De toute la journée, nous ne croisons pas une seule personne sur le chemin ! Le lendemain, on se lève tôt pour assister au lever du soleil sur la barrière de montagne. C'est beau, mais il fait froid : il y a de la gelée blanche sur l'herbe ! Aujourd'hui, on veut voir la même chose qu'hier, mais d'en haut, en suivant une ballade qui monte par l'arrière et permet de marcher au bord puis en haut des falaises. Mais le départ est assez long à atteindre, avec plus de 100km de route dont notamment une grosse dizaine sur une route en très mauvais état, et presque autant à la fin sur une piste de montagne bien caillouteuse et parfois pentue. On n'ose pas aller jusqu'au bout de la piste de peur de casser la voiture, qui n'a pas lair très costaud. On se gare au bord, sans être même sûrs de pouvoir repasser dans l'autre sens ... En plus, l'allure dégonflée d'un des pneus nous persuade qu'il est crevé et qu'il faudra changer la roue. On part quand même faire la ballade, mais il est déjà 11h et vu les embûches qu'on anticipe au retour, il ne faudra pas tarder ! Contrairement à hier, on n'est loin d'être seuls : on se fait doubler par des équipes de 4 personnes. En fait, c'est la première partie du parcours Expedition Africa, 500km à pied, en vélo, en canöe, ... Il y a 3 équipes françaises. On en croise 2 qui nous expliquent au passage le principe de la course. On discute pas mal avec un gars de l'équipe Issy Aventure. Même sans traner, la ballade prend bien 4h et débouche à plus de 3000m, en surplomb de la cascade de Thukela qu'on a vu hier de loin et d'en bas. On est les derniers à redescendre vers le parking, il ne reste qu'une heure avant la nuit. Arrivés à notre voiture, on contaste avec un grand soulagement que le pneu n'est pas plus dégonflé que ce matin. On arrive ensuite à repasser la piste dans l'autre sens sans tout casser et on rentre au lodge après une longue journée qui s'est finalement bien passée en dépit de toutes ces appréhensions !

04/05/2013 - Randos au Drakensberg
04/05/2013 - Randos au Drakensberg04/05/2013 - Randos au Drakensberg
04/05/2013 - Randos au Drakensberg04/05/2013 - Randos au Drakensberg
04/05/2013 - Randos au Drakensberg04/05/2013 - Randos au Drakensberg04/05/2013 - Randos au Drakensberg

Commenter cet article